A tous les bipolaires

Dialogue sur la maladie
 
Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Ce site a malheureusement perdu ses animateurs
Si, comme nous, vous en avez apprécié le sérieux et le ton, si vous appréciez l'entraide et de l'information actualisée, un nouveau site prend le relai depuis aout 2013 : Neptune

Partagez | .
 

 un proche bipolaire ? comment gérer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
truxy



Nombre de messages : 1
Age : 22
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: un proche bipolaire ? comment gérer ?   Ven 3 Mai - 2:26

bonjour. je ne suis pas bipolaire, mais si je viens sur ce forum c'est parce que je m'inquiète à propos d'une personne que j'aime, et que je n'ai trouvé de réponses à mes questions nulle part.
évidement le mieux serait de pouvoir demander à la personne concernée directement, à savoir mon petit ami, mais il a du mal à communiquer et je ne sais jamais comment le prendre sans risquer de le faire d'un seul coup changer d'humeur. et c'est pour ça que j'ai besoin d'aide.
je sais qu'il est suivit par un psy et suit un traitement, je sais qu'il a des mal êtres, des crises d'angoisses inexpliquées, des phases qui arrivent sans aucune raison et le pousse à rejeter tout le monde, a boire énormément, a s'isoler. Mais je ne sais pas pourquoi. Il me dis que ces médicaments sont pour gérer le stress, il reste vague.
parfois, il semble vraiment très heureux, il n'arrête pas de répéter qu'il est bien, qu'il se sent bien, il sourit, il rigole, il semble tres amoureux de moi et me donne enormement d'affections. mais d'une minute a l'autre ça ne va plus. sans jamais etre "méchant", il me dit de partir parce qu'il se sent mal alors que la minute d'avant il me disait etre incroyablement heureux et insistait pour que je reste avec lui encore des heures, quelques soient mes plans.
tout doit toujours se faire immediatement, il lui prend soudainement des idees completement folle et il les applique dans la secondes sans vouloir de l'avis de personne. il n'en parle qu'une fois que c'est fait (ca va de grosses decision commelâcher ses etudes a des petites choses surprenante dans la vie quotidienne.) il est impatient, bouge beaucoup, ne suporte pas d'attendre, s'ennuie tout le temps. il me dit qu'il voit le temps defiler, chaque secondes, que tout pour lui est abominablement long.
il est alcoolique, je crois qu'il a ete accro au cannabis a une epoque.
je ne sais que ce dont il accepte de me parler donc pas grand chose. alors ce que je veux savoir c'est est ce que c'est ca etre bipolaire ? et si oui qu'est ce que je dois faire ? je ne sais jamais comment reagir quand soudain il se sent mal, quand il se referme, quand il décide de boire a se metrre mal alors qu'il me promettai une semaine avant de ne plus toucher a l'alcool. je ne sais jamais quand il va passer d'un etat a l'autre. cette situation me fait du mal aussi. et je veux a tout prix son bien. jai besoin de conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un proche bipolaire ? comment gérer ?   Mer 22 Mai - 21:03

Bonsoir.

Je vis une situation semblable à la tienne. Mon ami est bipolaire mais il ne l'accepte pas et donc ne prend pas de traitement.

Les nuits alcoolisées, les déprimes, l'isolement (il pouvait s'enfermer dans la chambre et ne pas parler pendant 24h!!!) et puis à d'autres moments ça va bien et il faut que l'entourage aille bien aussi !
Ma vie était rythmée à la sienne.
Quand je lis ton histoire j'ai envie de dire que oui, il est bipolaire mais je ne suis pas médecin donc ne pourrais pas te le dire.

Je suis aussi venue sur ce site pour trouver du réconfort, de l'aide, afin de savoir comment agir pour nous qui ne sommes pas bipolaires mais avons envie d'aider la personne qui l'est et que nous aimons.

Pour ma part, les proportions devenaient trop fortes, j'ai donc terminé cette relation en lui demandant de quitter le domicile (et puis il y a ma fille dans l'histoire qui vivait tout ça, ça devenait trop) nous nous "fréquentons" toujours mais malgré le fait d'être chacun chez soi les phases hautes et basses sont toujours présentes... J'ai adopté l'attitude de la protection personnelle c'est à dire que si ça m'inpacte négativement j'arrête. Je fuis, selon lui, mais moi j'ai plus le sentiment de me protéger. Je ne vais pas chez lui car chez lui il peut m'empêcher de partir, c'est arrivé une fois... maintenant j'accepte de le voir que lorsqu'il est en phase "haute" (en tout cas que je ressens haute) et lorsqu'il est en phase dépressive je le laisse me parler s'il en a envie mais je ne porte plus de commentaires qui seraient à ces moments là pris comme des jugements et forcément des jugements négatifs.

Après, ce que je me dis c'est qu'il faut savoir si nous avons envie de vivre ça ? mais c'est une question que nous devons nous poser pour beaucoup de choses dans la vie (le boulot, l'endroit où l'on vit... etc)

Pour ce qui est des confidences qu'il peut te faire (aussi faibles soit-elles) il faut prendre en compte que c'est un homme et un homme se confi (généralement) moins qu'une femme (qui elle blablate de tout et rien lol) et si en plus il est mal il parlera encore moins! Par contre, les moments où ils se confi, il faudra que tu sois là, que ton esprit soit connecté à ce moment là... et alors tu pourras apprendre plus de choses sur lui, tu te sentiras devenir sa confidente et ça ça fait du bien !

Je te donne un exemple perso : un soir, je finis le boulot, je rentre, il est 18h30, je dois m'occuper des devoirs de la petite, du repas... et je trouve un petit moment pour parler avec mon ami. On discute de nos journées et j'ai eu le malheur de me lever proposant de faire un apéro en même temps... ça a été fini, il s'est fermé me disant que je ne m'intéressais pas à lui, à ce qu'il me disait.... etc. et voilà comment une soirée ordinaire devient une soirée de M***
Mais à côté de ça, il m'a fait des confidences des nuits entières parfois... (le whisky aidant parfois...) aujourd'hui, il m'avoue n'avoir jamais su s'ouvrir à quelqu'un comme il l'a fait avec moi (est-ce vrai ou faux, peu importe car ça me donne envie de rester sa confidente)

En tout cas, si tu as des conseils à m'apporter, je suis preneuse!

Bon courage et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
debarnot bruno



Nombre de messages : 6
Age : 63
Localisation : allier
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: un proche bipolaire ? comment gérer ?   Mar 28 Mai - 13:08

bonjour Truxy en parcourant ton message je suis quelque peu inquiet est il vraiment suivit par un psyckiatre et prend t il des medocs je n en suis pas certain !!!! courage Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un proche bipolaire ? comment gérer ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

un proche bipolaire ? comment gérer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mon père communique avec un proche décédé et est télépathe
» L'alcool, vraiment de la m@@@…
» Comment vivre tous les jours quand on est maman bipolaire avec des Tocs !!!
» Comment l'agriculture est elle apparue ?
» C'est comment le Bipolaire chez l'enfant ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A tous les bipolaires :: Venez nous parler de votre maladie-